Projets centraux de l’année 2017

Reboisement

Les environs de l’écovillage sont pauvres et déboisés, notamment parce que la population utilise le bois pour la cuisine. Le reboisement aide non seulement à créer des zones d’ombre et à favoriser la végétation, mais surtout à retenir l’eau souterraine. En 2016, une pépinière avec des centaines de plantons a été créée avec des centaines de plantons.
Il s’agit maintenant de les planter et de les protéger des animaux (surtout des chèvres), ainsi que la population apprenne à les cultiver et leur procurer le soin nécessaire.
Budget pour la formation et les moyens de protection : 1500 USD

Renovation de la digue

Depuis plusieurs générations, une digue existe avec un petit bassin de retenue. La région a longtemps été abandonnée et s’est donc desséchée de plus en plus, permettant aux termites de s’introduire dans la digue et de la détruire. L’eau est pourtant indispensable, c’est pourquoi de nombreux moyens sont utilisés pour la retenir. C’est pourquoi la rénovation de la digue est fondamentale.
Budget: 2000 USD

Formation sur la santé, l’alimentation et la permaculture

A cause d’une alimentation déséquilibrée et le développement de nombreux fastfoods, des maladies liées au mode de vie avancent à grand pas au Zimbabwe aussi. Vivre sainement est seulement possible en s’accordant avec la nature. Une plante saine ne peut que être cultivée sur un sol sain. Une viande saine ne peut provenir que d’un animal sain. L’objectif est de rapprocher la communauté villageoise au lien entre agriculture et élevage ainsi qu’entre l’alimentation et la santé et de montrer comment un équilibre peut être trouvé grâce à la permaculture.

Categories: Non classé